Le Plan d’agriculture durable (PAD) 2020-2030 vise à accélérer l’adoption de pratiques agroenvironnementales responsables et performantes. Ce programme du gouvernement veut mettre les productrices et les producteurs agricoles au cœur de l’action. Il s’est donné un budget de 125 millions.

Cinq objectifs principaux sont mis de l’avant :

  • Réduire l’usage des pesticides et leurs risques pour la santé et l’environnement;
  • Améliorer la santé et la conservation des sols;
  • Améliorer la gestion des matières fertilisantes;
  • Optimiser la gestion de l’eau;
  • Améliorer la biodiversité.

Au cours de l’automne 2021, la fédération régionale a plus particulièrement travaillé en partenariat avec ses homologues de l’Abitibi-Témiscamingue (coordination du projet), du Bas-St-Laurent et de la Capitale-Nationale-Côte-Nord afin de déposer un projet visant l’amélioration de la biodiversité.

En début 2022, le projet a été accepté et ainsi, d’ici la fin 2024, plusieurs actions se dérouleront sur le territoire des 4 fédérations concernées. Pour la région de la Gaspésie – Les Îles, il se tiendra un minimum de 3 visites de démonstration, 1 webinaire et 2 conférences en salle, répartis sur les 3 années du projet. Une campagne interrégionale de sensibilisation des bonnes pratiques en faveur de l’amélioration de la biodiversité sera aussi créée et pilotée par la Fédération de l’UPA du Bas-St-Laurent.

Un des points forts du projet est sans aucun doute la concertation interrégionale des différents partenaires gravitant autour de l’agriculture. Pour notre région, les partenaires qui participeront à la réalisation de certaines actions du projet sont le Conseil régional de l’environnement de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine (CREGÎM), le Conseil de l’eau Gaspésie Sud, l’Organisme de bassin versant Matapédia-Restigouche  ainsi que  le Club Agroenvironnemental de la Gaspésie-Les Îles.

Pour toutes informations supplémentaires, contactez Cindy Gagné, conseillère aux entreprises et à la vie syndicale.